Un ouvrage défensif intact des Hohenstaufen

Château-fort de Wäscherschloss

Château-fort de Wäscherschloss, Vue aérienne; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Achim Mende
Un ouvrage défensif intact des Hohenstaufen

Château-fort de Wäscherschloss

Au cœur du pays des Hohenstaufen, le château-fort de Wäscherschloss (Burg Wäscherschloss) est un splendide exemple d’ouvrage défensif du XIIIe siècle dans la région. Ses murs ont résisté au temps jusqu’à nos jours.

Dans la région connue comme le « berceau des Hohenstaufen », le château-fort de Wäscherschloss est situé non loin de Hohenstaufen, dans le pays natal de la famille éponyme de ducs, rois et empereurs médiévaux. L’ensemble a été construit entre 1220 et 1250 et a servi de fortification pour la région.

Château-fort de Wäscherschloss; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Julia Haseloff

Depuis le château, on profite d’une vue imprenable sur le siège ancestral des Hohenstaufen, situé sur la butte éponyme dont on peut coupler la visite.

Une structure défensive au pays des Hohenstaufen

Même si les découvertes archéologiques ne prouvent pas qu’il est devenu le siège de la célèbre dynastie régnante, le bâtiment impressionne par son excellent état de conservation. Ce témoignage de l’architecture des Hohenstaufen a traversé les siècles. L’ensemble est entouré de murs monumentaux de dix mètres de haut de forme polygonale en pierres de taille en bossage. Au-dessus de la face ouest, le corps de logis s’élève devant la cour dans un décor médiéval idyllique. Le bâtiment résidentiel, dont les origines remontent au XIVe siècle, se présente aujourd’hui sous la forme d’un bâtiment à colombages du XVe siècle.

Château-fort de Wäscherschloss; l'image: Staatliche Schlösser und Gärten Baden-Württemberg, Giacinto Carlucci

La cour offre un cadre médiéval idéal pour des manifestations.

L’histoire d’un lavoir

Le plus ancien château a probablement été construit par Walter von Schüpf, un ministre de l’empire et échanson de Staufen. Haut fonctionnaire de l’empire, il a souvent voyagé avec l’empereur Frédéric II, entre autres. Le château est ensuite allé à Egeno von Staufen et à partir de 1271, à son petit-fils Konrad. Son surnom de « lavoir » figure dans le plus ancien document concernant le château qui ait été conservé.  Il fait référence à un ruisseau de la région et a donné son nom au château. Après son transfert à la famille Rechberg en 1274, les changements de propriétaire ont été fréquents, jusqu’à ce que le château tombe aux mains du royaume de Wurtemberg en 1806.

Château-fort de Wäscherschloss; l'image: administration municipale Ludwigsburg

Des murs de dix mètres de haut entourent le site, qui a servi de fortification pour le berceau des Hohenstaufen.

Une région de randonnée empreinte de l’esprit des Hohenstaufen

Aujourd’hui, ce parfait exemple de l’architecture des Hohenstaufen se trouve face à l’Ostalb, une région de randonnée très appréciée, à proximité des trois Kaiserberge (montagnes impériales) : le Hohenstaufen, le Stuifen et le Rechberg. Le magnifique paysage boisé et l’importance historique de la région invitent à la promenade. La visite du château peut s’associer à celle de l’abbaye de Lorch et de la butte qui abrite le siège ancestral des Hohenstaufen.